Instant de détente au « H »

- ©2008 20 minutes

— 

Le défi était de taille, mais les joueurs du HBC Nantes ont répondu présents. Mercredi à Paris, les Nantais ont remporté leur troisième victoire, et sans doute sauvé la mise à leur entraîneur. « Je n'ai jamais parlé de licencier Stéphane Moualek, précise Gaël Pelletier, le président du "H". J'avais fixé des objectifs, et ils sont atteints. C'est une bonne chose, mais tout n'est pas résolu. » L'entraîneur choisit, lui, de ne pas trop s'étendre sur son cas personnel, préférant mettre l'accent sur la performance réalisée. « C'est un soulagement, mais on a surtout gagné contre un grand club. On en sort grandi de ce passage. » Grandi, mais pas encore sauvé.

J. R.