Opération dégraissage pour Nantes, l'OM et Monaco

FOOT Les clubs qui cherchent à se séparer de leurs boulets pendant le mercato...

A.P. (locales)

— 

Bordeaux-Nantes, derby atlantique fané, reprend des couleurs lors de la 36e journée mercredi et jeudi, les deux clubs, respectivement 3e et dernier, jouant leur avenir dans le haut et le bas du tableau de la L1, éclipsant même le duel entre Lyon et Lens, champion et 2e.
Bordeaux-Nantes, derby atlantique fané, reprend des couleurs lors de la 36e journée mercredi et jeudi, les deux clubs, respectivement 3e et dernier, jouant leur avenir dans le haut et le bas du tableau de la L1, éclipsant même le duel entre Lyon et Lens, champion et 2e. — Frank Perry AFP/Archives

Dès le 1er janvier, le mercato d’hiver va aussi servir aux clubs à se débarrasser de leurs «encombrants», ces joueurs qui déçoivent et grèvent la masse salariale. Dans ce domaine, le FC Nantes risque de redoubler d’activité en vue de recaser ses précédentes erreurs de casting. «Il faut trouver des solutions pour cinq ou six éléments qui ne jouent pas beaucoup», a déjà annoncé Elie Baup. Il semble donc que l’entraîneur nantais et ses dirigeants ne fassent rien pour retenir Vainqueur, Keserü, Dossevi, Goussé, El Mourabet, et Das Neves. Malgré des débuts mitigés, Gravgaard et Klasnic devraient rester.

A Marseille, l’opération dégraissage a déjà commencé. A peine arrivé, le défenseur marocain Elamine Erbate pourrait repartir pour le Qatar. Toujours en défense, Gaël Givet et Renato Civelli sont priés de trouver un autre club. Enfin, Elliot Grandin ne serait pas contre un prêt afin de bénéficier de plus de temps de jeu. Peu utilisé cette saison, Modeste M’Bami pourrait lui filer à la Lazio Rome. Ce n’est pas une première, le voisin monégasque cherche aussi à se délester de quelques gros salaires. Roma, Bernardi, Perez et Leko sont sur le marché. Problème, les acquéreurs ne se bousculent pas au Rocher.