Les Bordelais n'avaient pas le niveau

FOOTBALL L'AS Roma assène un 2-0 aux hommes de Laurent Blanc...

A Bordeaux, Rémi Bostsarron

— 

 AS Roma's Matteo Brighi scores against Bordeaux during their Champions League soccer match at the Olympic stadium in Rome December 9, 2008.   REUTERS/Max Rossi   (ITALY)
 AS Roma's Matteo Brighi scores against Bordeaux during their Champions League soccer match at the Olympic stadium in Rome December 9, 2008.   REUTERS/Max Rossi   (ITALY) — REUTERS/Max Rossi

La marche était trop haute. Obligés de s’imposer à Rome pour se qualifier, mardi soir, les Girondins ont subi la loi du vice-champion d’Italie en titre (2-0).

Adieu donc, la Ligue des Champions, et bonjour la Coupe de l’UEFA. Un destin logique, au regard de leurs résultats, puisqu’ils n’ont battu ni la Louve, ni Chelsea, les qualifiés de ce groupe A. Logique aussi au vu de ce dernier match de poule, maîtrisé par l’AS Rome.

Pour revivre le match en live comme-à-la-maison, cliquez ici

Très bien organisés, les coéquipiers de Francesco Totti ont immédiatement imposé leur rythme et les Bordelais, dominés au milieu de terrain, ont échoué à se montrer dangereux dans une première mi-temps crispante.

Achevé par Totti

Au retour des vestiaires, la rencontre a d’abord semblé changer de physionomie. Les Marine et Blanc ont pris l’intiative du jeu, et une frappe de Chamakh a frôlé le poteau (52e). Mais, comme souvent, les Italiens se sont montrés les plus réalistes, et il a suffi d’une accélération et d’un centre de Perrotta pour que Brighi ouvre la marque (61e, 1-0). Cavenaghi venait d’entrer, Bellion et Jussiê l’ont rejoint sur le terrain. Laurent Blanc jouait donc son va-tout, mais en vain. Impuissants face à la tactique défensive rodée des Romains, les Girondins ont monopolisé le ballon, mais n’ont jamais pu croire à une égalisation. Et ils ont été achevés, en contre, par un but de Totti (2-0, 79e).