L'OM obtient son ticket pour l'UEFA

FOOTBALL Grâce à son match nul contre l'Atlético (0-0)...

A Marseille, Claude Marc

— 

 Olympique Marseille's Hatem Ben Arfa (L) challenges Atletico Madrid's Ever Banega during their Champions League soccer match at the Velodrome stadium in Marseille December 9, 2008.  REUTERS/Jean-Paul Pelissier  (FRANCE)
 Olympique Marseille's Hatem Ben Arfa (L) challenges Atletico Madrid's Ever Banega during their Champions League soccer match at the Velodrome stadium in Marseille December 9, 2008.  REUTERS/Jean-Paul Pelissier  (FRANCE) — REUTERS/Jean-Paul Pelissier
Santos Mirasierra a de grandes chances de revoir l’OM en Coupe d’Europe avant son procès en appel. Quelques heures après avoir appris sa libération sous caution, l’ultra marseillais a reçu un deuxième cadeau: son club s’est qualifié pour les seizièmes de finale de la coupe de l’UEFA, en faisant match nul contre l’Atletico Madrid (0-0) lors de la 6e  et dernière journée de phase de poules de la Ligue des Champions.

Pour revivre le match en live comme-à-la-maison, cliquez ici

Dans un Vélodrome arrosé par la pluie, agité par le vent, mais réchauffé par les supporters marseillais, les Olympiens ont rempli leur contrat: faire au moins aussi bien que le PSV Eindhoven pour conserver leur 3e place dans le groupe D, synonyme de lot de consolation sur la scène continentale.

La présence de Coupet

Il faut dire que l’opposition proposée par l’équipe bis de l’Atlético n’a pas eu grand-chose à voir avec celle du match aller en Espagne (2-1). A l’exception d’une percée d’Agüero mal exploitée par Sinama-Pongolle, trop court (7e), les joueurs d’Eric Gerets n’ont eu aucune raison de s’inquiéter. Mais, ni les tentatives de Zubar, de la tête (10e, 39e), ni les frappes de Taïwo, captées par Coupet (32e, 71e), ni la reprise de Ben Arfa, stoppée par l’ancien gardien lyonnais (65e), ni le tir de Kaboré, au-dessus (87e), n’ont permis à l’OM de s’offrir une victoire qui, de toute façon, n’aurait rien changé à son avenir européen.