Schuster viré, le Real s'offre Ramos

M. Go.

— 

L'Allemand Bernd Schuster, nommé lundi nouvel entraîneur du Real Madrid, est un adepte du beau jeu, une valeur chère aux supporteurs du club "merengue", qui devront toutefois accepter une hérésie: il est "socio" du FC Barcelone, l'ennemi juré.
L'Allemand Bernd Schuster, nommé lundi nouvel entraîneur du Real Madrid, est un adepte du beau jeu, une valeur chère aux supporteurs du club "merengue", qui devront toutefois accepter une hérésie: il est "socio" du FC Barcelone, l'ennemi juré. — Pierre-Philippe Marcou AFP/Archives

Toutes les semaines, les médias pariaient sur le jour et l’heure de la nouvelle. C’est fait depuis ce midi. Bernd Schuster, l’entraîneur allemand du Real de Madrid, a été viré. Il devrait être remplacé par l'Espagnol Juande Ramos, lui-même licencié il y a un mois et demi de Tottenham. «Le Real est un grand d’Europe et une telle proposition ne se refuse pas», vient d’estimer Ramos. Une conférence de presse devrait clarifier les choses à 14h30.

Plus d’infos à suivre sur 20minutes.fr

Ramos sera sans doute sur le banc mercredi soir en Ligue des Champions contre le Zenith Saint-Petersbourg mais il sera surtout attendu à la baguette ce week-end pour diriger le Real Madrid dans le chaudron du Camp Nou. Les Merengue y affronteront le Barça qui survole le championnat espagnol.

C’est sans doute l’évocation de ce match qui a précipité la fin de Schuster. Dimanche soir après une énième défaite du Real Madrid (4-3 contre le FC Séville), l’Allemand avait estimé que son équipe n'avait aucune chance de gagner le «clasico». «Il n'est pas possible de gagner au Camp Nou. Le Barça écrase tout, c'est son année», avait déclaré Schuster. L'Allemand était arrivé au Real en 2007 pour remplacer l'Italien Capello dont la vision du jeu était jugée trop défensive malgré le titre de champion qu'il avait rapporté au Real.

Madrid, décimé par les blessures et très poreux en défense, pointe actuellement à la 5e place du classement du Championnat d'Espagne. Un cauchemar pour les supporters merengue.