L'OM affrète un avion mercredi pour ramener Santos Mirasierra en France

FOOT Les avocats du supporter marseillais incarcéré avaient déposé mardi matin une demande de remise en liberté...

R.S. et M. Go.

— 

Le procès de Santos Mirasierra, le supporteur marseillais qui risque huit ans de prison pour violence présumée envers des policiers lors du match Atletico Madrid-Olympique de Marseille du 1er octobre en Ligue des champions, a débuté mercredi à Madrid, a constaté l'AFP.
Le procès de Santos Mirasierra, le supporteur marseillais qui risque huit ans de prison pour violence présumée envers des policiers lors du match Atletico Madrid-Olympique de Marseille du 1er octobre en Ligue des champions, a débuté mercredi à Madrid, a constaté l'AFP. — Pierre-Philippe Marcou AFP

Mardi après-midi, Santos Mirasierra, condamné vendredi à 3 ans et demi de prison à Madrid, a bénéficié d'une remise en liberté sous caution. Cette décision de la justice espagnol est intervenue quelques heures avant le match retour à Marseille que l'on annonçait sous haute tension.

Cette remise en liberté ne sera cependant effective que mercredi.
Il pourra rentrer immédiatement à Marseille car, outre le paiement de la caution, la mesure de mise en "liberté provisoire" s'accompagne de la seule obligation de communiquer à la justice espagnole d'éventuels changements de domicile. Un avion spécial sera affrété dans la journée par l'Olympique de Marseille (L1) pour ramener en France Santos Mirasierra

Plus d'infos à venir sur 20minutes.fr et l'ambiance en live de Marseille ici


Plus tôt dans la journée, après un temps de réflexion, les avocats de Santos Mirasierra avaient fait appel de la condamnation à trois ans et demi de prison ferme, et avaient déposé une demande de remise en liberté, mardi matin. Me Ibarrondo, qui défend Santos Mirasierra, a dû demander la libération sous caution car la libération simple a été refusée. La caution payée pour libérer le supporter de l'OM est de 6000 euros.

L'ambiance à Marseille en live ici

Santos Mirasierra, détenu depuis plus de deux mois, avait été condamné vendredi pour avoir jeté une chaise sur un policier en marge du match aller de Ligue des champions entre l'Atletico Madrid et l'OM le 1er octobre au stade Vicente Calderon. L'affaire Santos envenime les relations entre l'OM et l'Atlético depuis des semaines et fait craindre un match retour ce mardi soir sous tension.


Plus sévère qu’en première instance?


L'appel est donc déposé et Santos Mirasierra libéré le jour où l’Atlético se rend au stade Vélodrome en Ligue des champions pour une rencontre sous tension. La condamnation de Santos ayant été unanimement critiquée à Marseille, où sa libération était réclamée avec insistance.

Initialement, les défenseurs de Santos ont mis du temps à faire apppel car ils craignent que les juges d’appels ne soient encore plus sévères qu’en première instance. Huit ans avaient été requis lors du procès. Mais les avocats ont finalement révisé leur décision. Après un appel à Nicolas Sarkozy, Me Gilbert Collard espérait voir le supporter marseillais rapatrié, en vertu des accords internationaux passés entre la France et l’Espagne.