Les Boxers prennent rendez-vous

Rémi Bostsarron - ©2008 20 minutes

— 

C'était le premier gros test de leur saison. Samedi, devant les 3 000 spectateurs massés dans la patinoire Mériadeck, les Boxers (3es) ont défié Gap (1er), le favori de la D1. Le duel au sommet de cette 11e journée a tourné en faveur des Haut-Alpins (5-1). Plus que le résultat, c'est le contenu de la rencontre que veut retenir le coach bordelais, Stéphan Tartari. « On les a dominés, eux-mêmes l'ont reconnu, mais au final on ne marque qu'une fois, alors qu'eux, ils ont placé des contre-attaques meurtrières, souligne-t-il. C'est frustrant. D'autant que nous n'avions jamais eu autant de supporters derrière nous. Mais l'efficacité, c'est la force des grandes équipes. Leur budget est trois fois supérieur au nôtre, ça a fait la différence. »

Avec leur effectif digne de la Ligue Magnus, les Gapençais n'ont effectivement pas beaucoup de rivaux, dans cette division. Mais les Bordelais, qui comme eux visent une qualification pour les play-offs, ne cèdent pas au sentiment d'impuissance. « Ils nous ont remis à notre place, mais nous ne sommes pas démoralisés, au contraire, assure Stéphan Tartari. Même s'ils sont au-dessus sur le papier, on a pu voir qu'ils étaient prenables. Pour ça, il faut faire le match parfait. On en a le potentiel. On peut les battre. » Mais la phase finale est encore loin. Pour l'heure, les Boxers doivent préparer un mois de décembre compliqué. Encore une fois privés de glace pour cause de concerts à la patinoire, ils se déplaceront chaque week-end, à Courbevoie (8e), Caen (2e), puis Avignon (7e). Des concurrents directs qu'ils peuvent soit distancer, soit relancer.