Nantes Rezé, autopsie d'un club au bord de l'implosion

- ©2008 20 minutes

— 

Dernières de Ligue féminine, les Rezéennes ont encaissé leur douzième revers contre Challes-les-Eaux (65-51), dimanche. Mais le mal est beaucoup plus profond. La censure imposée par la direction sur les forums du site du club est symptomatique...

G Des joueuses pas au niveau Le fossé entre la N1 et la Ligue est énorme. Le NRB prend en pleine figure cette réalité. Dans cette équipe, seule l'intérieure Michèle Van Gorp fait surface dans l'élite. « Mon recrutement français, j'en suis sûr ! », affirmait pourtant le coach, Simon Guillou, cet été.

G Une fracture coach/joueuses La méthode Simon Guillou, qui avait si bien marché la saison dernière, ne passe plus. « Ce n'est plus possible... », laissent sous-entendre plusieurs joueuses. Son « coaching » et ses « méthodes d'entraînement » sont clairement visés. « Je n'ai pas de solution », a-t-il lâché dimanche.

G Le président fait la sourde oreille Manifestement mis au courant de la cassure entre le coach et l'équipe par les joueuses elles-mêmes, Thierry Frère n'envisage en aucun cas de faire prendre du recul à Simon Guillou. « Il a des oeillères », explique un proche du club. Le président nous a dit vouloir prendre une décision dans la semaine. Faire venir un nouvel assistant ? Mettre à l'écart une des « anciennes », dont les performances sont pointées du doigt ? Réponse très bientôt.

D. P.