un point de côté pour Bordeaux

Rémi Bostsarron - ©2008 20 minutes

— 

A première vue, c'est une occasion manquée. Tenu en échec (0-0) par Sochaux, samedi, lors de la 16e journée de Ligue 1, Bordeaux n'a pas profité du faux pas du leader lyonnais, qui a connu le même sort face à Valenciennes. « Quand on regarde le classement, on peut avoir des regrets, reconnaît d'ailleurs Souleymane Diawara. Mais on est heureux d'avoir pris un point. » Heureux, les Girondins, d'avoir obtenu un match nul chez une équipe à la dérive ? Il faut, pour le comprendre, se souvenir de ces déplacements dont ils sont rentrés frustrés, depuis le début de la saison, à Paris (1-0, 2e journée) ou à Nancy (1-0, 12e journée), par exemple.

« A l'extérieur, on a toujours l'ambition de gagner, mais on est souvent repartis avec zéro point à cause d'une erreur individuelle », rappelle Laurent Blanc. Ainsi les Bordelais se consolent-ils d'avoir encore une fois manqué de réalisme. « Comme on avait perdu des points bêtement, on ne s'est pas complètement lâché offensivement, estime Mathieu Chalmé. En plus, l'état du terrain était catastrophique. Nous qui aimons jouer au ballon, on n'a pas pu faire ce qu'on voulait. » « Satisfaits, mais pas euphoriques », dixit leur entraîneur, les Girondins attendront pour se relancer. Ils ont bouclé, samedi, un triste mois de novembre (cinq points en cinq journées).