Le TFC subit mais s'en sort bien

Nicolas Stival - ©2008 20 minutes

— 

Hier au sortir du match, Alain Casanova était formel : « Marseille est sûrement la meilleure équipe qu'on ait rencontrée jusque-là. » Autant dire que l'entraîneur du TFC se contentait du nul de ses Violets (0-0), dominés toute la partie, et mis en danger dans les derniers instants par Mamadou Niang (deux fois) Mathieu Valbuena et Bakary Koné. Toulouse n'a réellement inquiété l'OM que sur une tête d'Etienne Capoue - le meilleur de son équipe hier - repoussée par le gardien phocéen Steve Mandanda (16e).

« On a très bien défendu, notait Casanova. Maintenant, on doit s'améliorer dans la récupération du ballon. » « Si l'on voit que l'on n'arrive pas à prendre le jeu à notre compte, il faut savoir se rabattre sur un nul », estimait Etienne Didot. Avec Jérémy Mathieu et Daniel Congré, le milieu relayeur (entaille à la cheville) est l'un des blessés du côté toulousain, dans une rencontre très engagée et disputée sous une pluie battante. Les 33 572 spectateurs du Stadium ne se sont toutefois pas régalés, lors de ce duel entre un TFC solide mais timoré, et un Olympique de Marseille dominateur - même si le club disputait son troisième match de la semaine - mais peu réaliste. « Aujourd'hui, on ne peut pas prétendre être au niveau de Marseille », reconnaissait sans peine l'entraîneur, Alain Casanova. Pourtant ce matin, deux points seulement séparent les deux formations au classement de Ligue1. Et Toulouse reste incrusté dans la bonne partie du tableau, avant de terminer l'année 2008 par un déplacement difficile à Lille, puis les réceptions de Saint-Etienne et Nice.