L'étoile noire paie au prix fort une erreur administrative

- ©2008 20 minutes

— 

Steve Pelletier, victime d'une faute d'écriture à Briançon ! Lors de la défaite (8-1) enregistrée samedi, à Briançon, pour la 13e journée de Ligue Magnus, tout avait mal commencé. Dès la 11e, l'équipe perdait son défenseur sur une erreur administrative. Pénalisé à la 11e, le Canadien a été invité à rejoindre les vestiaires par les arbitres et non le banc de la prison. En effet, ces derniers se sont aperçus que Steve Pelletier n'avait pas été inscrit sur la feuille de match. « C'est vrai, se doit de reconnaître Daniel Bourdages. Il était sur la feuille des licences mais pas sur la feuille de match. »

Dans la minute qui suit, les Diables rouges, en supériorité, égalisent puis prennent l'avantage en fin de premier tiers-temps (2-1). Un troisième but à la 23e douche un peu les espoirs strasbourgeois. Mais un sentiment de révolte habite les joueurs de l'Etoile noire qui font jeu égal avec Briançon. « On n'était pas content de ce qui s'était passé », explique l'entraîneur canadien. Mais l'effectif trop réduit des Strasbourgeois a raison de son courage. « Après le quatrième but, on a levé le pied à cause de la fatigue, de l'écoeurement », concède Daniel Bourdages. Ce revers boute l'Etoile noire hors des huit premières places. Les Strasbourgeois sont 9es à un point de Morzine-Avoriaz. Le week-end prochain, ils recevront Villard (10e).

F.H.