Revivre Bordeaux-Chelsea en live comme-à-la-maison sur 20minutes.fr

M. Go.

— 

Yohann Gourcuff (en bleu marine) et les Girondins de Bordeaux lors d'un déplacement) à Lyon en Ligue 1, le 16 novembre 2008
Yohann Gourcuff (en bleu marine) et les Girondins de Bordeaux lors d'un déplacement) à Lyon en Ligue 1, le 16 novembre 2008 — REUTERS

«C’est un match très excitant à jouer.» Alou Diarra, qui sera le capitaine des Girondins mardi soir, résume ainsi l’état d’esprit de ses troupes avant la réception de Chelsea. Certes, cette rencontre ne sera pas décisive pour leur avenir en Ligue des Champions. «Quoi qu’il se passe, le match de la dernière journée à Rome aura son importance», rappelle Laurent Blanc. Reste que Bordeaux a l’occasion de frapper un grand coup face au leader du championnat d’Angleterre, qui l’avait étrillé (4-0) au match aller, en septembre. «On s’était pris une claque, on avait souffert de l’intensité du match et l’engouement autour, se souvient Alou Diarra. Mais on a beaucoup progressé, depuis. On veut montrer qu’on est vraiment entrés dans cette compétition.»

 

Suivez Bordeaux-Chelsea et Liverpool-Marseille en double live comme-à-la-maison sur 20minutes.fr, à partir de 20h45

 

Il ne faut pas pour autant s’attendre à voir les Marine et Blanc partir à l’abordage des Blues et de leur cohorte de stars. «Il faudra avoir de l’ambition, bien sûr, mais aussi être conscient que si on fait un résultat, il sera très serré, souligne Laurent Blanc. La première chose à faire sera de bien défendre.»

 

Les Girondins vont donc jouer contre nature et s’inspirer des rares équipes qui ont réussi à tenir Chelsea en échec cette saison, comme Cluj en Ligue des Champions, ou Newcastle, le week-end dernier, en Premier League. Seulement, dans ces deux cas, le match s’est achevé sur le score de 0-0. Le coach bordelais espère, lui, avoir l’occasion de faire la différence. «Je m’attends à ce que Chelsea monopolise le ballon, comme ils le font toujours, explique-il. Mais quand on réussira à le récupérer, il faudra essayer de leur faire mal.»