Positive attitude à Saint-Etienne

FOOT Saint-Etienne est dernier mais optimiste…

— 

Derniers du championnat après la 15e journée de Ligue 1, Geoffrey Dernis et ses coéquipiers se battent pour leur avenir en Ligue 1. 
Derniers du championnat après la 15e journée de Ligue 1, Geoffrey Dernis et ses coéquipiers se battent pour leur avenir en Ligue 1.  — Reuters
Comme les bourrasques de neige qui ont envahi le Stade Geoffroy-Guichard samedi soir lors de la victoire de Nice 1-0, il y a des statistiques qui font froid dans le dos: Saint-Etienne n'avait plus été dernier en Ligue 1 depuis la 12e journée de la saison 1990-1991. Dix-huit ans après ce triste souvenir, l’ASSE, lanterne rouge lundi matin, vient de redécouvrir l’obscurité du fond du classement.

Pour tout savoir sur la journée de Ligue 1, c’est par ici


Inutile de préciser qu’après avoir assisté à la 7eme défaite d’affilée de leur club, les supporters des Verts ont de quoi déprimer. Pas leur nouvel entraîneur. Alain Perrin s’est montré résolument optimiste après son deuxième match à la tête de Saint-Etienne.  «En terme de possession de balle, d'occasions et de tirs au but, les statistiques parlent en notre faveur. Il y a donc beaucoup de frustration d'avoir réussi un bon match avec un mauvais résultat pour nous», a-t-il analysé dimanche.

Le classement de Ligue 1 est ici

Alain Perrin, arrivé le 11 novembre en remplacement de Laurent Roussey, n’a pour le moment connu que la défaite avec ses joueurs mais il ne s’appesantit pas et tente d’insuffler un état d’esprit positif. «La tâche n'est pas difficile. Je travaille avec un groupe réceptif et volontaire», a-t-il avoué. Comme pour illustrer son propos, le gardien Jérémie Jadot est monté aux créneaux. «Nous allons nous en sortir, en tout cas je l'espère. Nous essayons de rester optimistes et je pense que ce match contre Nice va dans ce sens», a déclaré Janot qui a retrouvé une place de titulaire dans les buts.

Les Verts loins d'être coulés


L’ambiance est donc à la Positive attitude du côté des Verts qui ont objectivement de nombreux motifs d’espoirs. Au niveau comptable d’abord. Saint-Etienne a 10 points, tout comme les deux autres relégables, Valenciennes et Sochaux,  et reste à deux longueurs des premiers non-relégables Le Havre et Nantes. L’équipe d’Alain Perrin surnage mais elle est loin d’être coulée.

Au niveau de l’effectif ensuite. Depuis des semaines, les Verts sont handicapés par l'absence de nombreux joueurs, notamment dans le secteur défensif (Sall, Monsoreau, L. Perrin, Dabo, Landrin, Matuidi, Tavlaridis, Lingazi, Viviani) et le leitmotiv du club reste de faire le dos rond en attendant le retour des blessés. «Nous sommes dans une mauvaise spirale. Il faut faire abstraction du classement», a ainsi affirmé Alain Perrin. Dans cette situation, le match de Coupe de l'UEFA, jeudi en déplacement sur le terrain du club belge du FC Bruges, paraît accessoire. Un peu moins le déplacement à Nancy dimanche 30 novembre.