Chabal est encore à quelques stations du Racing-Metro

RUGBY Sébastien Chabal veut revenir en France la saison prochaine. Et pourquoi pas à Paris?...

Alexandre Pedro

— 

La capacité de Sébastien Chabal à répondre présent dans le combat rapproché, notamment face à Paul O'Connell, l'un des meilleurs deuxième lignes au monde, constituera l'une des clés du match.
La capacité de Sébastien Chabal à répondre présent dans le combat rapproché, notamment face à Paul O'Connell, l'un des meilleurs deuxième lignes au monde, constituera l'une des clés du match. — Martin Bureau AFP/Archives

Chabal à Paris? L’éventualité, dans l’air depuis que «Caveman» a annoncé sa volonté de rentrer au pays après cinq ans d’exil dans le championnat anglais, est à l’étude, selon le manager du Métro-Racing, Pierre Berbizier: «Pour l’instant, on est au stade où on fait le tour des agents pour savoir quels joueurs seront disponibles en fin de saison. Il se trouve que celui de Chabal nous a dit qu’il sera libre. Mais il faut relativiser, tous les clubs effectuent ces démarches».

Quant aux 200 000 euros demandés par Sale pour racheter la dernière année de contrat du joueur, ils ne devraient effrayer le président et mécène du club, Jacky Lorenzetti, par ailleurs fondateur et PDG de Foncia.

S’il dément des contacts plus avancés avec le joueur, Pierre Berbizier comprend l’intérêt que peut susciter sa venue. «Chabal à Paris, c’est vendeur, mais la réalité est encore éloignée de ce qui peut s’écrire», relativise Berbizier qui ne manque pas de rappeler que son équipe lutte toujours pour s’extraire de la Pro D2. Or, Sébastien Chabal a bien indiqué qu’il cherchait d’abord à retrouver le Top 14. S’ils veulent évoluer à ses côtés dès l’été prochain, les Ciels et Blancs connaissent le chemin à suivre.