Lyon arrache le droit d’y croire

— 

 
  — reuters

Soirée de toutes les émotions à Bucarest, où l’Olympique lyonnais arrache la victoire au Steaua Bucarest (3-5). Pourtant, les affaires rhodaniennes étaient bien mal embarquées. Claude Puel et Hugo Lloris avaient promis que le problème serait réglé, mais les Lyonnais ont encore craqué sur leur nouveau point faible: les coups de pieds arrêtés. Trois coups de têtes roumains dont deux sur corner en première mi-temps. Beaucoup trop à ce niveau.

Après une entame de match catastrophique, sanctionnée par deux buts d’Arthuro (8e) et Goian (11e) en trois minutes, les Lyonnais se reprennent bien: une reprise de volée fantastique de Keita (23e), et une intense période de domination, ponctuée par un coup de tête de  Benzema sous la barre (33e), vont croire à la fin du cauchemar. Las, juste avant la mi-temps Petre renvoie l’OL à ses démons d’un nouveau coup de tête.

En seconde période, Toulalan sonne la révolte des septuples champions de France. Il arrache un ballon aux abords de la surface roumaine, déborde la défense roumaine et sert Fred tout juste rentré en jeu à la place d’un Keita transparent à part son but (70e).

Dans la foulée, Benzema dévie un coup-franc lointain de Juninx en Ligue des champions, grâce à un solide Toulalan. Le dernier but de Fred dans les arrêts de jeu scelle la victoire des Lyonnais revenus de nulle part. Cela aurait pu être pu simple, mais que ce fut intense!