Les Boxers soignent leurs crochets

Rémi Bostsarron - ©2008 20 minutes

— 

Ce n'était pourtant pas leur fort. Beaucoup plus à l'aise d'ordinaire à domicile, les Boxers ont décroché à Montpellier (7e), samedi, une deuxième victoire d'affilée à l'extérieur (4-9). Les voici donc seuls leaders du championnat, après quatre victoires en autant de rencontres. Une série qu'ils tâcheront de poursuivre le plus souvent loin de leur base, ces prochaines semaines. Privés, pour cause de concerts, de la glace de la patinoire Mériadeck, ils se déplaceront cinq fois lors des six journées à venir. Et les crochets au programme ne sont pas négligeables, car Bordeaux est isolé, sur la carte des clubs de cette division. A part Caen, tous les autres sont dans l'Est de la France ou en région parisienne, à l'image de Valence, Reims, Annecy, Cergy et Amnéville, leurs prochains hôtes.

« Les joueurs ont du mérite, car ces voyages en bus-couchette sont fatigants, témoigne l'entraîneur Stéphane Tartari. On est obligés de partir du vendredi soir au dimanche midi, les copines râlent, ce n'est pas facile. Ça a d'ailleurs influencé notre recrutement, cet été : ici, il faut des joueurs à l'état d'esprit exemplaire. » Handicapés par le plus lourd budget en déplacements, alors qu'ils figurent parmi les clubs les moins riches de la division, les Boxers disposent d'arguments autres que financiers pour consoler leurs joueurs de ces désagréments. Ils bénéficient, selon leur coach, du « meilleur public » et de la « plus belle ville ».