David Skrela arrache la victoire

Nicolas Stival - ©2008 20 minutes

— 

Merci Skrela ! Grâce à une pénalité de son ouvreur dans les ultimes instants de la rencontre, Toulouse a arraché la victoire face aux séduisants Anglais de Bath (18-16), hier au Stadium. Et ainsi évité un impair d'entrée qui, en Coupe d'Europe, s'avère souvent synonyme d'élimination précoce. La dernière tentative de Skrela, auteur de tous les points de son équipe sur pénalité (six réussites, deux échecs), était pourtant délicate, des 22 m complètement à droite. « J'ai tapé à gauche du poteau, et le vent a fait le reste », sourit l'ex-Parisien. « Comme tout le monde, j'ai vu le ballon partir à gauche, s'amuse le 2e ligne Fabien Pelous. Le match a été équilibré, et cela aurait été dommage de perdre sur des erreurs qui nous auraient laissé un goût amer. »

Le couperet est pourtant passé tout près des têtes des vices-champions d'Europe. Ballottés par les leaders du championnat d'Angleterre, ils ont encaissé deux essais par Michael Claasens (48e) puis par Nick Abendanon, à deux minutes du coup de sifflet final. L'arrière international anglais pensait avoir donné la victoire aux siens. Avant la dernière pénalité de Skrela... « On a enfin eu un peu de réussite », souffle le manager général Guy Novès.

Toulouse et Bath devraient se disputer la première place de ce groupe, synonyme de qualification directe en quart de finale. Dans l'autre match de la poule, les Gallois de Newport ont dominé samedi les Ecossais de Glasgow (32-22), auxquels les Stadistes rendront visite vendredi.