Nice: Trois suspects mis en examen pour des paris suspects sur des matchs tunisiens

FOOTBALL Les enquêteurs s’intéressent aux mises sur une rencontre entre les clubs tunisiens de Ben Guerdane et Metlaoui

M.F.

— 

Un arbitre assistant signalant un hors-jeu
Un arbitre assistant signalant un hors-jeu — Don Feria/ISI/Shutterst/SIPA

Ce sont des mises pour un match entre Ben Guerdane et Metlaoui qui ont interpellé les enquêteurs. Trois suspects ont été mis en examen dans une affaire de paris suspects sur des rencontres de la première division tunisienne, rapporte L'Equipe.

L'affaire est traitée par le tribunal correctionnel de Nice, car c'est dans cette ville et sa région que 33.000 euros de paris ont été enregistrés par la Française des Jeux le dimanche 7 avril. Selon le journal sportif, le montant des mises était beaucoup plus important qu’à l’accoutumée. Et elles étaient toutes concentrées sur l’équipe de Ben Guerdane.

Un membre de la famille d’un dirigeant de la DNA

Les enquêteurs soupçonnent les trois parieurs mis en examen d’avoir été informés de l’issue de la rencontre à l’avance. D’ailleurs, l’un des suspects serait un membre de la famille d’un dirigeant de la Direction nationale de l’arbitrage (DNA).

En garde à vue, il aurait reconnu que le match entre Ben Guerdane et Metlaoui était arrangé. C’est la Française des jeux qui avait donné l’alerte en s’apercevant de l’anormalité de ces paris.