Mercato OM : Fin du feuilleton, Marseille officialise l'arrivée de Valentin Rongier

FOOTBALL Le mercato étant terminé depuis lundi soir, le milieu de terrain nantais de 24 ans signe cinq ans à l’OM en qualité de joker

D.P. avec AFP

— 

Après un gros suspense, Valentin Rongier a dit bonjour aux supporteurs de l'Olympique de Marseille le 3 septembre 2019.
Après un gros suspense, Valentin Rongier a dit bonjour aux supporteurs de l'Olympique de Marseille le 3 septembre 2019. — OM/TWITTER

La fin d’un feuilleton assez incroyable. Ce mardi après-midi, le FC Nantes et l’ Olympique de Marseille ont trouvé un accord de principe pour le transfert de Valentin Rongier. Le milieu de terrain nantais, âgé de 24 ans et sous contrat jusqu’en 2022, va donc pouvoir signer son contrat de cinq ans avec l’OM. Marseille a officialisé l’arrivée du joueur via un tweet à 23h30. « Salut à tous, c’est Valentin Rongier, je suis enfin Olympien », se réjouit le joueur, le maillot de son nouveau club sur les épaules.

Le mercato étant terminé depuis lundi soir, celui qui a été formé du côté de la Jonelière aura le statut de joker. « C’est validé, ils [les dirigeants de Marseille] ont accepté mes conditions, il nous faut encore une heure pour terminer les papiers », affirmait le président du FC Nantes Waldemar Kita, mardi après-midi, ajoutant qu’il voulait que « ça se fasse, pour le gamin ».

Rongier a toujours été déterminé à rejoindre l’OM

Le bras de fer aura été intense entre les différentes parties depuis plusieurs jours. Rongier, qui s’était mis d’accord avec l’OM depuis plusieurs semaines, ne se voyait pas ailleurs qu’à Marseille. Après une première offre jeudi de la direction olympienne refusée par Nantes, la relation s’était considérablement tendue entre le clan du joueur nantais et la famille Kita, Valentin Rongier envoyant des sms acerbes à ses dirigeants. Ayant conscience d’être allé trop loin, le joueur aurait toutefois fait amende honorable avant la victoire du FCN contre Montpellier, samedi soir.

Lundi, le milieu de terrain nantais s’était rendu à Marseille, sans l’aval de sa direction (le clan Rongier affirme qu’il avait un accord), pour passer sa visite médicale. Un « passage en force » et une stratégie de l’affrontement qui ont fortement déplu à Waldemar Kita et son fils Franck, et qui n’ont sans doute pas contribué à faciliter les négociations.

Un transfert plus onéreux que la veille

Le transfert, qui a tenu en haleine la France du football depuis plusieurs heures, s’élève à 13 millions d’euros (paiement en 3 fois sur une année) auxquels s’ajoutent deux millions d’euros de bonus liés à des qualifications européennes ainsi que 50 % sur la plus-value d’un futur transfert du joueur. D’autres bonus ont été ajoutés, mais on ne connaît pas encore leur nature. Une enveloppe globale plus importante que lors de l’arrêt des négociations lundi soir à minuit…

Ce mardi matin, quelques heures après l’interruption des discussions, le joueur nantais, déterminé depuis le début à rallier l’OM, avait décidé de ne pas quitter la ville de Marseille. Les négociations avaient ainsi repris. Pour finalement aboutir en milieu d’après-midi.