Paris gagne encore, mais perd Leguizamon

RUGBY Le Stade Français s'est imposé 37-16 contre Brive, mais a craint le pire pour sa recrue argentine...

Alexandre Pedro

— 

Les joueurs du stade Français (en rose), vainqueur sur la pelouse de Perpignan, samedi 6 septembre 2008.
Les joueurs du stade Français (en rose), vainqueur sur la pelouse de Perpignan, samedi 6 septembre 2008. — AFP

Le Stade Français a vécu les cinq minutes les plus longues de son début de saison. Au chevet de Juan-Manuel Leguizamon inanimé sur la pelouse de Jean-Bouin, les Parisiens vont craindre le pire pour leur troisième ligne argentin, victime d’un plaquage haut du briviste Hufanga, exclu après cette «cravate» assassine. Evacué sur une civière, Leguizamon a passé une partie de la nuit en observation à l’hôpital Ambroise-Paré avant de regagner son domicile. On parle d’une absence de trois semaines.

Dans un tel contexte, la victoire sur le CA Brive (37-16) est presque passée au second plan. Malgré le point de bonus décroché, Fabrice Landreau a trouvé matière à la critique. «On a fait trop de fautes et nous sommes encore face à un gros chantier pour les pertes de balles», estime l’entraîneur des avants parisien. Ewen McKenzie s’en est pris lui à l’interprétation faite par les arbitres français de la nouvelle règle concernant le jeu au sol. «On ne va plus du tout attaquer», menace le manager australien. Avec tout cela, on en oublierait presque que le Stade Français reste un leader invaincu après cinq journées.