L'Union cherche encore sa place

Rémi Bostsarron - ©2008 20 minutes

— 

L'heure n'est pas à l'euphorie à l'Union. Pourtant, après deux journées et autant de succès, les Bordelo-Béglais sont leaders de la Pro D2. Une performance notable pour une équipe qui, la saison passée, n'avait gagné qu'un seul de ses huit premiers matchs. « Mais être premiers maintenant, ce n'est pas significatif », affirme l'entraîneur Patrick Laporte. Au vu de la performance de ses hommes face à Béziers (24-12), samedi dernier, lors d'une rencontre dénuée d'essais, il préfère rester prudent. « Nous avons encore du mal à intégrer les nouvelles règles d'arbitrage sur le jeu au sol, qui poussent à user de grands coups de pied, explique-t-il. Notre défense est solide, nous progressons dans la discipline, mais nous devons être capables de mettre plus de jeu, plus de mouvement. »

La série de matchs à venir devrait permettre à l'Union de se positionner plus clairement dans la hiérarchie du championnat. Dès samedi, elle se rendra à Aurillac, deuxième à égalité de points, puis elle recevra La Rochelle et se déplacera à Agen. « Si on gagne deux de ces matchs, pour le coup, ce sera significatif, annonce Patrick Laporte. Pour commencer, l'objectif est de s'imposer à Aurillac. On va y aller avec un moral de vainqueur et beaucoup de confiance. On ne veut pas casser notre spirale positive. » Forte d'une ambition nouvelle, l'Union, dont l'objectif en début de saison était de « ne pas se faire peur », va bientôt savoir si elle peut faire peur à son tour.