L'Eurostadium prend l'accent britannique

Floréal Hernandez - ©2008 20 minutes

— 

Ce n'est pas dans son architecture, mais dans son financement que le futur stade du Racing opte pour une ligne anglaise. Hammerson a signé un protocole d'exclusivité avec le Racing Club de Strasbourg pour la construction de l'Eurostadium. Le site de 90 000 m2, évalué à 350 millions d'euros, mêlera commerces et loisirs. « La réalisation de ce programme est envisagée sur un terrain au sud de Strasbourg », précise Hammerson dans un communiqué.

Philippe Ginestet, président du RCS, se réjouit de ce partenariat avec ce groupe, propriétaire à Strasbourg de la place des Halles depuis 1998 et de six autres centres commerciaux en France. « Hammerson a une très forte surface financière [un portefeuille d'actifs de 9 milliards d'euros] et souhaite investir dans l'économie alsacienne. » C'est la première fois que le groupe s'intéresse au monde sportif. « Cela offre un rééquilibrage commercial au sud de l'agglomération », précise le n° 1 du RCS.

Le président strasbourgeois a déjà négocié les conditions du bail du Racing dans la nouvelle enceinte. Celle-ci est espérée pour 2013. « Aujourd'hui, il y a deux choses concrètes. Le projet est dessiné et le financement, maîtrisé. L'issue du dossier dépend maintenant des élus et des autorisations qu'ils pourront donner », affirme Philippe Ginestet. Les demandes d'autorisations administratives seront déposées en 2010.