En Autriche, les Bleus jouent déjà gros

FOOTBALL L'équipe de France de Domenech entame les éliminatoires du Mondial 2010 samedi soir, à Vienne...

R.S.

— 

Raymond Domenech (à gauche) et Thierry Henry, lors d'un entraînement de l'équipe de france de football, le 3 septembre 2008, à Clairefontaine.
Raymond Domenech (à gauche) et Thierry Henry, lors d'un entraînement de l'équipe de france de football, le 3 septembre 2008, à Clairefontaine. — C.Platiau/REUTERS

La trilogie de Raymond Domenech est en marche. Ce samedi soir à Vienne, son équipe entame son opération de reconquête par le premier rendez-vous d’une campagne qui doit la conduire en Afrique du Sud en 2010. Si les Bleus peuvent éventuellement se permettre un faux pas, le sélectionneur joue beaucoup plus gros face à l’Autriche. Il a désormais trois matchs pour répondre aux exigences de spectacle fixées par la fédération et engranger un maximum de points.

Sans surprise, l’équipe alignée sur la pelouse du Ernst Happel Stadion ressemblera de très près à celle qui a triomphé il y a deux semaines en amical en Suède (3-2). Seul changement, la titularisation côté gauche de Samir Nasri, à la place de Florent Malouda. Pour le reste, Domenech a conservé son 4-4-2 en associant une nouvelle fois Toulalan et Diarra à la récupération. En pointe, la paire Benzema – Henry doit enfin montrer qu’elle est une option crédible, tout comme la charnière centrale composée de Mexès et Gallas. Dans le but, Steve Mandanda fait encore office de premier choix.

«On va se faire bouger»

Pour faire valser leurs doutes, l’Autriche fait office d’adversaire idéal. La 101e nation au classement Fifa, coorganisatrice du dernier Euro, sort d’une compétition tout aussi désastreuse que celle des Bleus. Dans l’équipe de Karol Brückner, le nouveau sélectionneur national, la plupart des joueurs ne sont pas titulaires en club. Ils devaient s’appuyer sur un bloc défensif compact pour piéger les Français en contre.

«Ils vont essayer de nous prendre à la gorge», prévient Patrice Evra, relayé par son sélectionneur: «au niveau de l'engagement, les Autrichiens ont tout ce qu'il faut. Ils mettent la pression sur l'adversaire, vont au combat. On va se faire bouger». Pour rayer définitivement le souvenir d’un été calamiteux, c'est exactement ce dont la France a besoin.

Les équipes probables:

Autriche: Manninger - Garics, Scharner, Stranzl, Pogatetz - Aufhauser, Säumel - Harnik, Ivanschitz (cap.), Fuchs – Janko.
Sélectionneur:
Karel Brückner

France: Mandanda - Sagna, Gallas, Mexès, Evra - Govou, L. Diarra, Toulalan, Nasri - Henry (cap.), Benzema.
Sélectionneur: Raymond Domenech

Arbitre:
Claus Bo Larsen (DAN)