Les dirigeants du football italiens voudraient organiser des matches de Serie A en Chine

FOOTBALL La Chine veut également obtenir l'organisation d'une Coupe du monde d'ici 2030

G.B. avec AFP

— 

Le milieu de la Fiorentina Jordan Veretout et le gardien Alban Lafont, lors d'un match de Serie A sur la pelouse de la Lazio Rome, le 7 octobre 2018.
Le milieu de la Fiorentina Jordan Veretout et le gardien Alban Lafont, lors d'un match de Serie A sur la pelouse de la Lazio Rome, le 7 octobre 2018. — M. Ciambelli / Sipa

Un match d’une des premières journées de la Serie A pourrait se jouer en Chine, écrit vendredi le quotidien romain Il Messaggero sur son site internet.

« Ce serait l’objectif auquel travaillent les dirigeants du football italien avec China Media Group, principal groupe médiatique de l’Etat chinois », poursuit le quotidien citant comme source l’agence de presse italienne Ansa. L’information est divulguée en pleine visite du président chinois Xi Jinping en Italie, première étape d’une tournée européenne qui le mènera également en France et à Monaco.

Le football, « un instrument de dialogue permanent »

L’idée de jouer un match en Chine sera discutée dimanche entre des représentants de Pékin et le président de la Fédération italienne de foot (FIGC) Gabriele Gravina, et les deux patrons de la ligue de Serie A, le président Gaetano Miccichè et l’administrateur délégué Luigi De Siervo, selon la même source. Le football est considéré « comme un instrument de dialogue permanent entre la Chine et l’Italie », poursuit le quotidien.

« L’objectif du gouvernement chinois est d’obtenir l’organisation de la Coupe du monde de football en 2026 ou 2030, et le partenariat avec une nation importante de ce point de vue comme l’Italie est considéré comme un facteur-clé dans cette optique », conclut Il Messaggero.