L'hommage de Nungesser à Sommeil

Antoine Maes - ©2008 20 minutes

— 

L'idée ne les a même pas effleurés. Jamais les Valenciennois n'ont imaginé demander le report du match contre Lorient, finalement remporté (3-1) samedi soir. Victime d'un malaise cardiaque très sérieux mercredi, David Sommeil est toujours en phase de réveil au CHU de Valenciennes. « Lui-même aurait voulu qu'on joue ce match », explique Francis Décourrière, le président nordiste.

Cette 3e journée a donc pris des airs d'immense rassemblement de soutien. Nungesser a scandé le prénom du défenseur guadeloupéen et déployé une immense banderole : « David, le coeur de VA bat pour toi. » Sur son but, le deuxième de son équipe, Johan Audel est d'ailleurs parti embrasser le prénom de son coéquipier inscrit au bas de la Tribune de Fer. « Nous, on a la chance d'être en bonne santé. Alors on pense à lui, à sa famille, et dès demain [hier], on ira lui rendre visite », soulignait l'attaquant hennuyer qui, comme ses coéquipiers, arborait un maillot floqué au nom de l'ancien Bordelais lors de l'échauffement. Ils ont vu leur ami s'écrouler sous leurs yeux. Certains ont pratiqué eux-mêmes les soins d'urgence. Personne ne leur aurait tenu rigueur de lâcher cette partie. « On n'est pas des robots. Il pouvait tout se passer, gagner comme prendre une claque », souligne Antoine Kombouaré. « On ne savait pas trop comment ça allait se passer. Mais juste avant le coup d'envoi, j'ai senti qu'on était parti pour un gros match », révèle Johan Audel. « Je crois que David poussait avec nous », lâche Antoine Kombouaré, très touché.