Un combat et des éclairs

A. M. - ©2008 20 minutes

— 

Nungesser est donc toujours un sacré atout. Après trois journées de championnat, Valenciennes a gagné ses deux rencontres à domicile. Ce succès acquis face à Lorient (3-1) n'a pas mis longtemps à se dessiner. Dès la 3e minute, sur un contre parti de Rafael et relayé par Audel puis Danic, la tête de Pujol faisait mouche. « Cette fois, on n'est pas resté aux vestiaires », explique Antoine Kombouaré, qui avait peu goûté l'entame de match de son équipe à Caen (3-1) la semaine passée. Audel, très incisif, a d'ailleurs pu doubler la mise à la demi-heure de jeu grâce à un petit pont sur Audard. L'agressivité nordiste a complètement étouffé les Merlus en première période.

Les Bretons ont bien réagi après la pause grâce à Gameiro, mais Pieroni a scellé le match en concluant un quatre contre un face au portier breton dans les arrêts de jeu.

« Tout n'a pas été parfait, mais il y a beaucoup de solidarité et d'abnégation », souligne David Ducourtioux. « Et quand on gagne nos duels derrière comme ça, nous, les attaquants, on est plus libérés », remercie Luigi Pieroni.