Le plan des Lillois était presque parfait

A. M. - ©2008 20 minutes

— 

Bienvenue dans la quatrième dimension. Hier, Lille s'est incliné à Rennes (2-1), lors de la 3e journée de L1. Pendant 90 minutes, les Nordistes ont pensé tisser le piège parfait. Sans attaquant valide en l'absence de Mirallas, Fauvergue et Frau, Rudy Garcia a été obligé d'aligner Michel Bastos en pointe et Stéphane Dumont comme ailier gauche. Ce sont pourtant les Dogues qui ont tiré les premiers. Grâce à une frappe limpide de Yohan Cabaye (0-1, 34e), Lille virait en tête à la pause. A l'aise dans sa tactique, rassuré par un Malicki impérial, Lille avait déjà un pied et demi dans l'avion du retour. D'autant que Rennes devait terminer à dix après la blessure du dernier entrant, Gyan.

Sauf que l'irrationnel est un habitué du Stade de la Route de Lorient. Après avoir arraché un match nul (4-4) lors de la première journée contre l'OM, les Bretons ont récidivé. En quatre minutes d'arrêts de jeu, les Rennais ont repris leurs trois points, grâce à Cheyrou (1-1, 91e) puis Sow (2-1, 93e). Quatre minutes qui ont une conséquence notable. Après trois matchs, le Losc est lanterne rouge.