Narbonne : Le club de rugby apprend par courrier qu’il ne pourra plus utiliser son stade

RUGBY Le club historique du rugby français, aujourd’hui en Fédérale 1, entretient visiblement des relations complexes avec la municipalité de Narbonne, propriétaire de son terrain

Jérôme Diesnis

— 

Narbonne est un ancien grand de France (archives).
Narbonne est un ancien grand de France (archives). — Raymond Roig AFP

Visiblement les relations entre le club de rugby de Narbonne et la municipalité ne sont pas au beau fixe. Le Racing Club Narbonne Méditerranée, double champion de France en 1936 et 1979, évolue depuis cette saison en Fédérale 1 (la troisième division) avec des performances jusqu’à présent relativement moyennes. S’il continuait à jouer au Parc des sports et de l’amitié comme lorsqu’il disposait du statut professionnel, les choses vont changer.

Jeudi, la mairie a prévenu par deux courriers séparés le club locataire qu’il ne pourrait plus jouer en nocturne (en raison d’un éclairage défectueux à changer en urgence). Ni utiliser le stade à compter de la fin des phases de qualification du championnat, laquelle doit s’achever le 21 avril. S’il se qualifiait pour le challenge du Manoir (la phase finale), le club devra alors trouver un terrain de repli.

« Un procédé pas très élégant »

A L’Indépendant, l’adjoint au maire Jacques Pairo explique être dans l’obligation de traiter le terrain pour un champignon. « Il faut compter quatre mois de grands travaux et on doit donc débuter le 15 avril pour que cela soit terminé pour la reprise du championnat ».

Le club, lui, déplore par la voix de son président Jean-Louis Caussinus « des décisions aussi soudaines que brutales et le procédé de nous avertir par courrier, ce qui n’est pas très élégant ».