La 21e et dernière étape du Tour de France 2008

A.P.

— 

Carlos Sastre lors du contre-la-montre de la 20e étape du Tour de France 2008.
Carlos Sastre lors du contre-la-montre de la 20e étape du Tour de France 2008. — no credit
Encore 143 km et puis on boucle. La dernière étape de ce Tour 2008 amène les coureurs d’Etampes à Paris, où la victoire se jouera lors des sept tours tracés au cœur de la capitale.

>>> Une dernière étape à suivre en live comme-dans-la-caravane dès 15h30.

L’étape du jour

Aucune difficulté, les pavées de la Place de la Concorde n’ont rien à voir avec ceux de Paris-Roubaix. Comme le veut la tradition, la première partie d’étape se résume à un long défilé où les porteur des maillots distinctifs posent pour les photographes et sifflent du champagne. Le peloton prend le temps de s’amuser avant de déclencher la bagarre après le premier passage sur les Champs-Elysées. Si la tradition est respectée, l’affaire se joue au sprint.

Le profil de l’étape



Le faux-suspens du jour

Cadel Evans attaquera-t-il dans la côté de Saint-Rémy-lès Chevreuse ou attendra-il la rue de Rivoli pour essayer de combler son retard sur Carlos Sastre? Il ne faut pas rêver, l’Australien ne bougera pas d’un boyau. Pourtant en 1947, Jean Robic avait gagné le Tour en attaquant lors de la dernière étape. Une autre époque.

Le Tertulia Sporting Club se souvient des dernières étapes de légende. Les 8 secondes entre Lemond et Fignon, Abdoujaparov qui se mange les barrières ou encore Eddy Seigneur faussant compagnie au peloton.

Le point sur les maillots

L’Espagnol Carlos Sastre porte le maillot jaune
L’Autrichien Bernhard Kohl est sûr de ramener le maillot à pois à Paris.
Oscar Freire sera le premier espagnol à terminer maillot vert.
Le Luxembourgeois Andy Schleck est le meilleur jeune de ce Tour.