« Courrier Dunkerque » attend une éclaircie

A. M. - ©2008 20 minutes

— 

Un break pour les Nordistes. Engagé dans le Tour de France à la voile, le Mumm 30 Courrier Dunkerque, tout comme le reste de la flotte, a dû rester à quai hier. Météo France avait en effet diffusé un bulletin spécial alarmant. A Granville (Manche), port de départ des bateaux, les conditions de navigation restaient acceptables. Mais c'est l'arrivée à Perros-Guirrec, prévue hier soir, qui posait problème, puisqu'on y attendait « des rafales à 27 noeuds et des creux pouvant atteindre jusqu'à 4 mètres », explique Météo France.

Cette coupure n'arrive vraiment pas au moment idéal pour l'équipage nordiste. Daniel Souben, le skipper, et tout son équipage étaient en effet remontés à la 5e place du classement général samedi après avoir pris la 3e place de l'étape de ralliement entre Dieppe et Granville. Ils auraient aimé poursuivre sur cette lancée. Au lieu de cela, toute l'équipe reste à terre et prépare le prochain départ, qui devait avoir lieu assez tôt dans la matinée. Si, cette fois, le temps le permet.