Trois proches de Karim Benzema mis en examen pour tentative d'extorsion

FOOTBALL Un litige de 50.000 euros est à l’origine de l’affaire…

J.L. avec AFP

— 

Karim Benzema lors de  Real Madrid-AS Rome en Ligue des champions, le 19 septembre 2018.
Karim Benzema lors de Real Madrid-AS Rome en Ligue des champions, le 19 septembre 2018. — James Marsh/BPI/REX/Shutterstock/SIPA

Trois proches de Karim Benzema, soupçonnés d’être impliqués dans une tentative d’extorsion visant une connaissance du footballeur français, ont été placés en garde à vue mardi à Paris, a-t-on appris de sources proches du dossier, confirmant une information du Point.

Il s’agit de deux hommes et une femme confrontés mardi après-midi à Léo D., qui a déposé plainte le 8 octobre pour une tentative d'enlèvement et de séquestration survenue, selon lui, la veille, en raison d’un litige portant sur un transfert d’argent en liquide.

Un litige autour de 50.000 euros

Le parquet de Paris avait ouvert une enquête pour tentative d’extorsion et les investigations ont été confiées au 3e district de la police judiciaire de Paris. Pour le plaignant, un litige autour de 50.000 euros en liquide, versés par un sponsor, et qu’il devait rapporter à la star en juillet après un voyage au Maroc, est à l’origine de cette affaire.

Alors qu'il était chargé par Karim Benzema de convoyer les billets, Léo D. a été arrêté par les douaniers de l’aéroport de Marrakech. Il a été relâché, mais la somme a été saisie. Le clan Benzema est, lui, persuadé qu’il a conservé l’argent.