La Fifa engage une grande réforme du marché des transferts

FOOTBALL Le but est de rendre le marché plus transparent, en limitant par exemple les commissions des agents ou le nombre de prêts...

N.C.

— 

Le journal du mercato, entre rumeurs et vrais deals
Le journal du mercato, entre rumeurs et vrais deals — (20 minutes)

La Fifa envisage une régulation du marché des transferts. Mardi, un comité réunissant des membres de la Fédération internationale et des représentants de clubs, de Ligues et des joueurs s’est mis d’accord sur des mesures qu’il voudrait voir appliquer afin de rendre le marché plus transparent. Les plus significatives, selon le communiqué publié par l’instance : la création d’un centre d’échange pour traiter tous les transferts, une réglementation plus stricte des commissions des agents et une refonte du système des prêts, en en limitant le but commercial et le nombre par club.

« Il s’agit d’un premier pas important », a expliqué le président de la Fifa, Gianni Infantino, qui souhaite « parvenir à un consensus sur la manière d’aborder la question des agents, des prêts et d’autres aspects clés du système des transferts ». Ces propositions vont désormais être soumises pour approbation au Conseil de la FIFA, le 26 octobre prochain.

La création d’un algorithme de calcul des indemnités de transferts ne fera en revanche pas partie du package. C’était l’une des idées sur lesquels planchait un groupe de travail mis en place l’année dernière par Gianni Infantino, qui avait sollicité le Suisse Raffaele Poli, de l’Observatoire du football (CIES). Ce groupe devait étudier la possibilité de calculer le prix des joueurs à partir de nombreuses variables (âge, sélections, club propriétaire, club intéressé, etc.), comme le fait déjà le CIES depuis 2010.