Ce qu'il faut retenir de la sixième journée

ROLAND-GARROS Les Français se révoltent porte d'Auteuil. Les Française baissent pavillon...

Alexandre Pedro

— 

Le Français Jérémy Chardy, 145e mondial, a réussi l'exploit de battre David Nalbandian, 7e mondial, pour atteindre le troisième tour de Roland-Garros, grâce à un succès en cinq sets 3-6, 4-6, 6-2, 6-1, 6-2 jeudi.
Le Français Jérémy Chardy, 145e mondial, a réussi l'exploit de battre David Nalbandian, 7e mondial, pour atteindre le troisième tour de Roland-Garros, grâce à un succès en cinq sets 3-6, 4-6, 6-2, 6-1, 6-2 jeudi. — Patrick Kovarik AFP

Que s'est-il passé vendredi à Roland-Garros?

Chez les hommes

100% pour les Français
Qui a dit que les Français flanchaient toujours à Roland-Garros? Ils sont trois à s'être qualifiés pour les huitièmes de finales, et ce n'est pas fini. Honneur au cadet, Jérémie Chardy, 21 ans, qui confirme son exploit sur Nalbandian en se payant le Russe Dmitry Tursunov (tête de série n° 30 quand même) en trois sets : (7-6, 6-3, 6-4). Au prochain tour, le 145e mondial met le cap sur Nicolas Almagro, l'Espagnol qui monte et assomme tous ses adversaires depuis le début de la quinzaine.

De son côté, Mickaël Llodra n'a pas tremblé pour écarter le prometteur italien Simone Bolleli en trois sets lui aussi (7-6, 6-4, 7-6). Le Parisien se voit offrir un huitième à sa portée contre le jeune Letton Ernest Gulbis, 19 ans à peine, mais du talent à revendre.

Mickaël Llodra est content et enfile son maillot du PSG, c'est à lire ici.

Mais il faut se méfier des inconnus pourra lui dire Paul-Henri Mathieu. L'Alsacien est tombé sur un os avec le dénommé Eduardo Schwank, 75e à l'ATP, mais au jeu taillé dans le granit. Mathieu s'en sort tout de même en 4 sets (6-2, 6-3, 3-6, 7-6). Une journée de repos ne sera pas de trop avant de se frotter à Novak Djokovic.

Revivez la journée de live sur 20minutes.fr en cliquant ici.


Encore des Français

Julien Benneteau et Florent Serra se sont hissés au troisième tour du tournoi après leur victoire sur le Colombien Falla et le Roumain Hanescu. La journée parfaite on vous dit.

Julien Benneteau revient sur son match marathon

Un Finlandais à terre
Il est Espagnol, il aime les débardeurs verts et frappe fort. Son nom Rafael Nadal. Le Finlandais Jarkko Nieminen peut vous confirmer: le garçon est en forme (6-1, 6-3, 6-1)

On leur dit aussi au revoir
Andy Murray terrassé par Nicolas Almagro (6-3, 6-7 (3), 6-3, 7-5). Dominé par un autre l'Espagnol, Fernando Verdasco, en quatre sets (7-6 (5), 5-7, 7-5, 6-1), le Russe Mihail Youzhny peut déjà ranger ses raquettes.

Chez les femmes

La parité n'est pas respectée
On rigole beaucoup moins chez les filles. Trop tendre, Alizé Cornet s'incline contre la Polonaise Agnieszka Radwanska (6-4, 6-4), tandis que la belle aventure d'Emilie Loit s'arrête. La faute au bras gauche de La Suissesse Patty Schnyder (7-6, 5-7, 6-2)

«Forget Paris» pour Serena
Le séjour parisien de Serena Williams a tourné court. L'Américaine n'a pas fait illusion contre la Slovaque Katarina Srebotnik (6-4, 6-4).

«Forget Paris» pour Venus
La deuxième Williams n'a pas fait mieux. Venus  (n°8) a été éliminée par l'Italienne Flavia Pennetta (n°26) en deux sets  7-5, 6-3.

Ana est toujours là
Ana Ivanovic écarte la Danoise Caroline Wozniacki, (6-4, 6-1). Tout va bien pour la Serbe. On est bien content.