Les espoirs de l'Asvel au Trophée du futur

S. M. - ©2008 20 minutes

— 

Pour la première fois depuis 2003, les espoirs de l'Asvel se sont qualifiés pour le Trophée du futur. Finaliste en 1991, 1997 et 2000, le club villeurbannais n'a jamais inscrit son nom au palmarès de cette épreuve qui réunit à partir d'aujourd'hui à Chalon-sur-Saône les huit meilleures équipes de l'hexagone. « Notre objectif est déjà atteint et nous allons désormais prendre les matchs les uns après les autres », annonce le coach Fabrice Serrano.

Sixièmes à l'issue de la saison régulière, ses joueurs seront opposés cet après-midi en quart-de-finale à la JDA Dijon qui s'est classée deuxième. « C'est une formation qui nous est normalement supérieure puisqu'elle nous a battus deux fois cette année (100-61 et 76-65) », souligne l'ancien meneur de Lyon et de Bourg-en-Bresse. Ce dernier devra composer avec les absences de ses deux leaders, le meneur Antoine Eïto et l'arrière Edwin Jackson qui ont été laissés à la disposition de l'effectif professionnel. « J'aurais bien aimé être présent, mais c'est un honneur de pouvoir disputer une demi-finale de championnat à Nancy. Toutefois, je suis convaincu que l'équipe a un bon coup à jouer », affirme Jackson.