20 Minutes : Actualités et infos en direct
Monshipour: «Je sentais un goût d’inachevé»

Monshipour: «Je sentais un goût d’inachevé»

INTERVIEW – A 33 ans, l’ancien boxeur français d’origine iranienne, champion du monde, sort de sa retraite et s’explique sur 20minutes.fr…
Il s'agira d'un quitte ou double pour l'Iranien d'origine, arrivé en France à l'âge de 11 ans.
Il s'agira d'un quitte ou double pour l'Iranien d'origine, arrivé en France à l'âge de 11 ans. - Anne-Christine Poujoulat AFP/Archives
Propos recueillis par R.S.

Propos recueillis par R.S.

A 33 ans, l’ancien boxeur français d’origine iranienne, champion du monde des super coq en 2003, sort de sa retraite et s’explique sur 20minutes.fr…


Quand avez-vous décidé de renfiler les gants?

J’ai décidé de m’entraîner à nouveau dès le mois de novembre. Je comptais boxer en combat le 26 avril à l’origine, mais ça ne s’est pas fait. Il y a eu un couac. D’ordre personnel, je dirais. Maintenant, j’ai prévu une série de quatre combats. Le premier peut-être en octobre, mais je ne sais pas contre qui.

Pourquoi ce retour sur le ring?

Parce que je sentais un goût d’inachevé. Ma carrière s’est terminée sur une défaite et je voulais revenir là-dessus. Et puis, depuis que j’ai arrêté la boxe, il y a deux ans, j’ai rencontré beaucoup de monde. Des personnes très différentes avec qui je veux désormais travailler.


C’est-à-dire?

Je ne veux pas me contenter de boxer. Je souhaite aussi organiser. Etre mon propre promoteur. Je n’ai pas la prétention d’y arriver, mais je veux tenter l’expérience. J’ai l’intention de beaucoup déléguer. Je vais payer des gens pour qu’ils travaillent avec moi et que je ne sois pas trop débordé.

Physiquement, à 33 ans, comment vous sentez-vous?

Parfaitement bien. Aussi bien qu’avant, en tout cas. Moi, j’ai l’avantage de ne pas avoir commencé la boxe trop tôt. J’avais 17 ans et demi quand j’ai enfilé les gants pour la première fois. Je ne fais pas partie des boxeurs qui encaissent des coups dans la figure depuis l’âge de 8 ans. Et puis, aujourd’hui, il est tout à fait possible de faire du sport de haut niveau au de-là de 30 ans.


>>> Posez dès maintenant vos questions à Mahyar Monshipour dans les commentaires, il vous répondra en direct vendredi 30 mai à 11h sur 20minutes.fr

Sujets liés