A Roland-Garros, la pluie réussit son premier tour

R.S.

— 

Deuxième jour à Roland-Garros et déjà la pluie, Paris, le 26 mai 2008.
Deuxième jour à Roland-Garros et déjà la pluie, Paris, le 26 mai 2008. — P. ROSSIGNOL / REUTERS
Lundi, pour gagner sa place au deuxième tour de Roland-Garros, il fallait jouer en fin de matinée ou en début d’après-midi. Car à partir de 16 heures, la rougeur de la terre battue a laissé place au plastique verdâtre des bâches antipluie. Les parapluies ont éclôt dans les gradins au moment où toutes les rencontres de la Porte d’Auteuil étaient suspendues.

Mauresmo et Nadal en lice mardi

Au total, onze matchs ont été arrêtés en cours de jeu. Le retard pris à cause de la pluie a même contraint les organisateurs à reporter à mardi seize rencontres des tableaux masculin et féminin prévues initialement lundi. Parmi celles-ci, la partie entre Amélie Mauresmo et l'Ukrainienne Olga Savchuk, mais aussi l’entrée en lice du tenant du titre, Rafael Nadal, face au Brésilien Bellucci.

Entre les gouttes, Federer, Llodra, Robredo, Berdych, Jankovic ou Venus Wiliams ont eu le temps de se qualifier. Richard Gasquet a quant à lui déclaré forfait quelques heures avant son match face à Florent Serra.

Retrouvez le match Monfils - Clément demain, mardi, en live comme-à-la-maison…