Cornet s’est fait peur

PK

— 

Alizé Cornet commence son Roland-Garros dès aujourd'hui dimanche en affrontant l'Ukrainienne Julia Vakulenko sur le Central qui verra sans doute le dernier match de la carrière de Gustavo Kuerten tant ses chances de battre Paul-Henri Mathieu semblent infimes.
Alizé Cornet commence son Roland-Garros dès aujourd'hui dimanche en affrontant l'Ukrainienne Julia Vakulenko sur le Central qui verra sans doute le dernier match de la carrière de Gustavo Kuerten tant ses chances de battre Paul-Henri Mathieu semblent infimes. — Jacques Demarthon AFP
Alizé Cornet peut faire la révérence devant les tribunes du Court Philippe-Chatrier, elle a eu bien besoin du soutien du public pour se débarrasser de Julia Vakulenko (7/5, 6/4), pourtant pas vraiment dans la forme de sa vie.
Toutes les dernières infos de Roland-Garros sont ici
Depuis l’Open d’Australie en janvier, l’Ukrainienne n’avait disputé que deux premiers tours, à Rome où elle avait perdu face à Virginie Razzano et Strasbourg, où elle avait à nouveau abandonné, à cause d’une récurrente blessure au poignet.
16 points gagnants seulement
Cela n’a pas vraiment aidé Alizé Cornet, qui restait pourtant sur une finale à Rome: un jeu trop brouillon, pas assez décisif (les deux joueuses ont réussi le même nombre de coups gagnants, 16). Seule différence, mais de taille: Alizé Cornet a converti trois balles de break, deux de plus que son adversaire.
La jeune Française pourra au moins se réjouir d’avoir réussi à inverser la tendance, quand le match était mal embarqué au second set. Car l’essentiel est bien là: le tournoi continue pour Alizé Cornet.