Roland-Garros: Caroline Garcia pour sauver la France... Serena contre Sharapova... Le programme du 4 juin

TENNIS Caroline Garcia sera sur le court lundi. Elle notre Obi-Wan Kenobi, notre dernier espoir...

William Pereira

— 

Caro Garcia défie Kerber en 8es
Caro Garcia défie Kerber en 8es — AFP

Les favoris en lice

Du beau monde, principalement dans le tableau féminin à Roland-Garros avec Simona Halep, la numéro 1 mondiale, mais aussi Serena Williams, la 453e (mais première dans les cœurs), Maria Sharapova et la maquina Garbine Muguruza. Chez les mecs aussi c’est pas dégueulasse avec évidemment le futur vainqueur Rafa Nadal, mais aussi Juan Martin Del Potro, Fabio Fognini, Marin Cilic et – malheureusement – toujours ce gros bourrin de Kevin Anderson. Si vous réussissez à vous ennuyer avec ce plateau, on ne peut plus rien pour vous.

La Française du jour

Caroline Garcia – Angelique Kerber

Le match à suivre

Serena Williams contre Maria Sharapova, duel de vieilles rivales. Même si ce duel a rarement tourné à l’avantage de la Russe, celle-ci évolue à un niveau qui nous laisse penser que l’exploit est réalisable. Pliskova serait sûrement d’accord avec nous. Après, en face, Serena reste Serena et sa montée en puissance fort linéaire doit quand même inquiéter Sharapova. Quoi qu’il en soit, ça va se bastonner sévère sur le court Philippe Chatrier et faudra pas s’endormir à ce moment-là. De toute façon, si vous n’éteignez pas le son de votre télé, Maria vous réveillera à force de crier au moindre coup droit.

La météo

Le personnage fort de cette seconde partie de quinzaine sera sans aucune hésitation le temps pourri dont le retour se fera très vite remarquer lundi, avec des averses, des orages et peut-être même de la grêle en fin d’après-midi. La journée risque bien d’être longue, très longue. Avec un risque réel de report au lendemain pour les dernières rencontres de la journée.

Le tweet

Fernando est un joueur extraordinaire, ne l’oubliez jamais. Ce passing se trouvera assurément tout là-haut dans le classement des plus beaux points de la quinzaine. L’angle est formidable.

Le prono de la rédac

Caroline Garcia va suer, elle perdra le premier set, mais profitera d’un court Suzanne Lenglen en fusion pour faire craquer la pauvre Angélique Kerber qui sortira en pleurs et avec les tympans brisés. Au foot, on appelle ça le syndrome Timo Werner.