Italie: Roberto Mancini va rappeler Mario Ballotelli

FOOTBALL Super Mario n'a plus été porté le maillot de sa sélection depuis 2014...

N.C. avec AFP

— 

Mario Balotelli lors de Nice-Lokomotiv Moscou en Ligue Europa, le 15 février 2018.
Mario Balotelli lors de Nice-Lokomotiv Moscou en Ligue Europa, le 15 février 2018. — Lionel Urman/SIPA

Contrairement à son prédécesseur, Roberto Mancini compte sur Mario Balotelli. Le nouveau sélectionneur de l'Italie a annoncé mardi qu'il entendait rappeler l'enfant terrible du football italien, qui n'a plus porté le maillot azzurro depuis 2014 mais s'est refait une santé à Nice.

«Il est sûr que nous allons lui parler et probablement nous allons l'appeler», a déclaré Roberto Mancini lors d'une conférence de presse de présentation au centre d'entraînement fédéral de Coverciano, près de Florence, au lendemain de la signature de son contrat.

«C'est un joueur que nous voudrions revoir au niveau qu'il a eu à l'Euro (en 2012, quand l'Italie avait atteint la finale)», a insisté le technicien italien de 53 ans, qui a lancé et dirigé «Super Mario» (28 ans) à l'Inter Milan - avec un certain succès - puis avec plus de difficultés à Manchester City.

Au-delà de l'attaquant à la crête, «l'Italie a de bons joueurs et en a toujours eu», a assuré Roberto Mancini. «Il est clair qu'il y a eu des périodes où il y en avait tant que la qualité technique était impressionnante. Mais maintenant aussi, il y a de bon joueurs. Peut-être un peu jeunes, il faudra un peu de temps, mais je pense qu'on peut réunir une excellente équipe».

«Je veux être celui qui réussira à reconstruire vraiment»

La nomination de Roberto Mancini met fin à six mois de quasi vacance à la tête de la Nazionale à la suite du fiasco des qualifications pour le Mondial 2018, que l'Italie a échouées à franchir pour la première fois depuis 1958.

Reconnaissant arriver à un «moment difficile», il a cependant affirmé vouloir «ramener l'Italie là où elle mérite d'être: sur le toit du monde et sur le toit de l'Europe puisque ce sera le premier rendez-vous», en 2020. «Je veux être celui qui réussira à reconstruire vraiment», a insisté l'ancien attaquant aux 35 sélections en tant que joueur. L'Italie affrontera aussi les Bleus le 1er juin à Nice.