Le grand retour de la rivalité Celtics-Lakers

BASKET L'histoire bégaie pour le début des play-offs NBA...

Julien Debove

— 

L'arrivée de la superstar Kevin Garnett aux Celtics de Boston fait du club un sérieux prétendant au tire, avec Ray Allen (à gauche) et Paul Pierce (à droite).
L'arrivée de la superstar Kevin Garnett aux Celtics de Boston fait du club un sérieux prétendant au tire, avec Ray Allen (à gauche) et Paul Pierce (à droite). — Boston Celtics

Les Boston Celtics et les Los Angeles Lakers, les deux franchises les plus titrées de l’histoire de la NBA (30 titres de champion à elles deux), ont terminé la saison régulière en première position de leur conférence respective. Normal? Pas vraiment. Il y a moins d’un an, les deux équipes étaient au bord du gouffre. Les Celtics avant-derniers de la ligue, les Lakers pas beaucoup mieux, ont toutes les peines du monde à retenir leur star, Kobe Bryant. Flash-back.

Les vieux et les jeunes

A Boston, le salut vient de deux trentenaires. En juin dernier, les Celtics recrutent le shooteur fétiche de Spike Lee, Ray Allen. L’ancien MVP, Kevin Garnett, le rejoint en juillet. Bilan, 8 victoires de suite pour commencer la saison et toute une année en tête des classements de NBA.

Du côté de L.A., l’éclosion des jeunes comme le pivot Andrew Bynum et surtout l’arrivée surprise de l’intérieur espagnol Pau Gasol métamorphose l’équipe. A l’issue des 82 matchs, le compteur indique 57 victoires pour les Lakers, 66 pour Boston. La dernière fois que les deux équipes avaient obtenu de tels résultats (en 86 pour les Celtics et 2002 pour les Lakers), elles avaient gagné le titre.

Comme en 68?

Le chemin est encore long avant une éventuelle finale. Au programme pour Boston, les derniers finalistes, les Cavaliers du surdoué LeBron James puis Détroit, qui a conservé son ossature du titre de 2005. Côté Lakers, la route est encore plus encombrée: les Hornets, révélation de la saison, des Mavericks très chauds depuis le retour de blessure de l’Allemand Dirk Nowitzki ou bien les Suns et les Spurs, qui se retrouvent dès le premier tour pour un duel entre Français (Boris Diaw vs Tony Parker).

Si après tout ça, les deux franchises historiques s’en tirent, elles pourront fêter leur anniversaire de mai 68 à elles. Cette année-là, les Celtics de Bill Russell avaient remporté le titre NBA en battant en finale les Lakers de Jerry West. Un remake en short moulant, comme le 30 décembre dernier, quand les deux équipes ont honoré leurs glorieux aînés?

Bonus vidéo

Le killer instinct des Celtics





Le retour du showtime à Los Angeles

Les play-offs NBA, ça commence dès samedi soir sur 20minutes.fr.

Les affiches du premier tour


A l'Est:

Boston Celtics (1) - Atlanta Hawks (8)
Detroit Pistons (2) - Philadelphia 76ers (7)
Orlando Magic (3) - Toronto Raptors (6)
Cleveland Cavaliers (4) - Washington Wizards (5)

A l'Ouest:

Los Angeles Lakers (1) - Denver Nuggets (8)
New Orleans Hornets (2) - Dallas Mavericks (7)
San Antonio Spurs (3) - Phoenix Suns (6)
Utah Jazz (4) - Houston Rockets (5)