Il y aura la vidéo à l’Euro

Avec agence

— 

L'Australie qui a tenu les Pays-Bas en échec (1-1) dimanche à Rotterdam en match de préparation pour le Mondial-2006 de football (9 juin - 9 juillet) a quelque peu grippé la mécanique 'Oranje' à une semaine du début de la compétition en Allemagne.
L'Australie qui a tenu les Pays-Bas en échec (1-1) dimanche à Rotterdam en match de préparation pour le Mondial-2006 de football (9 juin - 9 juillet) a quelque peu grippé la mécanique 'Oranje' à une semaine du début de la compétition en Allemagne. — Maartje Blijdenstein AFP

Les consignes sont claires: pas de pitié pour les tricheurs. Réunis de lundi à jeudi en stage à Zurich, les arbitres de l'Euro 2008 devront être fermes contre les plongeurs. «Les simulations visant à tromper l'arbitre seront sanctionnées par un carton jaune pour comportement antisportif», a rappelé l'UEFA dans ses «instructions techniques».

A venir sur 20minutes.fr, tout ce que vous avez toujours voulu demander à un arbitre...


La vidéo pourra même être utilisée a posteriori. Celles «qui n'ont pas été constatées par l'arbitre durant le match peuvent être sanctionnées ultérieurement par les instances disciplinaires».

«Frustration momentanée»

L'UEFA a aussi mis l'accent sur le respect des décisions des arbitres. «Les joueurs impliqués dans une contestation collective doivent savoir, insiste le document récapitulant les consignes, que les principaux auteurs de la contestation, y compris ceux qui courent pour se joindre à l'action, recevront un carton jaune.»

Motus et bouche cousue? Pas sûr: les footballeurs auront le droit de faire un peu de cinéma, mais pas trop: «Les joueurs doivent respecter les décisions des officiels. Les arbitres peuvent accepter une réaction de frustration momentanée des joueurs, mais ils sanctionneront fermement ceux qui manifestent leur désapprobation vis-à-vis des arbitres par des actes ou des paroles.»