Le SIG n'a plus qu'une carte en main

J. S. - ©2008 20 minutes

— 

Encéphalogramme toujours plat. L'électro-choc attendu après l'éviction d'Eric Girard et l'intronisation en intérim d'Olivier Weissler tarde à porter ses fruits. Mardi soir, à Nanterre (3e de Pro B), en huitième de finale de la Coupe de France, Strasbourg (8e de Pro A) s'est montré incapable de gérer la furia francilienne et de faire respecter la hiérarchie.

Les coéquipiers de Sacha Giffa (25 points, 7 rebonds) se sont inclinés de justesse (72-71), voyant s'envoler l'un des objectifs de leur fin de saison. « C'est forcément une grosse déception, déplore le président Jérôme Christ. On pensait quand même passer ce tour, voire décrocher une qualification européenne via cette compétition. » C'est raté.