Les Dallas Mavericks sont en play-offs, les Denver Nuggets bien partis

BASKET Les Warriors, pas de la partie?

Julien Debove

— 

La superstar allemande Dirk Nowitzky a été aussi décevante que son équipe texane. Meilleur club de la saison régulière, Dallas est éliminé au premier tour des playoffs de NBA.
La superstar allemande Dirk Nowitzky a été aussi décevante que son équipe texane. Meilleur club de la saison régulière, Dallas est éliminé au premier tour des playoffs de NBA. — Reuters

Jamais, dans toute l’histoire de la NBA, une équipe n’a gagné 50 matchs de saison régulière sans jouer les play-offs. Jamais, avant cette saison. A une semaine et 4 matchs de la fin, les Dallas Mavericks, les Denver Nuggets et les Golden State Warriors se retrouvaient en compétition pour la 8e et dernière place qualificative de la conférence Ouest…avec 49 (Dallas) et 47 victoires (Denver, Golden State). En gagnant hier soir contre Utah et Golden State (respectivement), Dallas et Denver ont fait un grand pas vers les play-offs.

Dallas Mavericks (50 victoires – 29 défaites)

Meilleure équipe de la saison régulière l’an dernier, les Mavericks ont cette année beaucoup galéré entre les modifications apportées à l’effectif pour permettre l’arrivée du meneur Jason Kidd et les pépins physiques de sa star allemande Dirk Nowitzki. Mais le MVP NBA en titre était bien là jeudi soir dans le money-time, pour donner la victoire à son équipe dans les dernières secondes face aux Utah Jazz. Comme Dallas a l’avantage particulier sur Golden State en cas d’égalité, l’équipe est déjà mathématiquement qualifiée pour les play-offs.







Denver Nuggets (48 victoires – 27 défaites)

Allen Iverson, visiblement gêné par un doigt cassé, restait sur 3 matchs médiocres (20 points de moyenne mais avec une adresse défaillante [34%]). Mais lui aussi a répondu présent dans le match de l’année jeudi soir face aux Warriors. Une partie à 33 points avec un paquet de paniers spectaculaires et décisifs. Le calendrier des Nuggets n’est pas évident, mais s’ils gagnent 2 de leurs 3 derniers matchs, ils sont assurés de rejoindre les Mavericks en play-offs.






Golden State Warriors (47 victoires – 28 défaites)

La défaite de jeudi soir face à Denver est quasiment fatale pour les Warriors. Le meneur Baron Davis était au four et au moulin (20 pts – 10 rbds – 11 passes) mais, à l’image du reste de l’équipe, il a été très maladroit à 3 pts (1/9 pour lui, 22% de réussite pour l’équipe). L’équipe californienne doit désormais gagner chacun de ses matchs et espérer que les rivaux de Denver s’écroulent dans le sprint final. Autant dire que c’est mal parti pour eux.

Leurs 3 derniers matchs de la saison

Denver Nuggets
Samedi 12 à Utah
Dimanche 13 contre Houston
Mercredi 16 contre Memphis

Golden State Warriors
Samedi 12 contre Los Angeles Clippers
Lundi 14 à Phoenix
Mercredi 16 contre Seattle