L'Union n'a plus droit à l'erreur

Rémi Bostsarron - ©2008 20 minutes

— 

Il y a un mois, on la croyait pratiquement sauvée. Après sa magnifique victoire (20-16) contre le Racing Metro 92 (aujourd'hui 2e), début mars, l'Union (13e) semblait assurée d'une fin de saison tranquille. Mais quatre journées ont passé, elle n'a collecté qu'un match nul et trois défaites, et se retrouve sous la menace de Tarbes (14e), qu'elle recevra justement samedi (18 h 30), lors de la 23e journée de Pro D2. Cinq points seulement séparent les deux équipes. « On est au pied du mur, reconnaît l'arrière et capitaine Laurent Ferrères. On a connu quelques désillusions. Dans ce genre de match, on fait trop souvent le jeu sans gagner. »

Il est vrai que l'Union a tendance à manquer les rencontres charnières cette saison, comme en témoigne le match nul (12-12) concédé contre Grenoble (8e), il y a deux semaines. Alors, pour mieux préparer le rendez-vous de ce week-end, et le suivant à Blagnac (16e), les coachs ont laissé souffler leurs cadres, samedi dernier, lors de la défaite (40-18) à Lyon (7e). « Perdre ces matchs serait un échec, lâche Laurent Ferrères. Vu ce qu'on est capable de faire face aux grosses cylindrées, on doit pouvoir faire le plein de points face à ces équipes. A aucun moment, on ne pense à la descente en Fédérale 1. On a déjà prouvé qu'on avait notre place en Pro D2. »