Tessa Worley est une des plus grandes chances de médaille pour la France à Pyeongchang
Tessa Worley est une des plus grandes chances de médaille pour la France à Pyeongchang — Marco Tacca/AP/SIPA

JEUX OLYMPIQUES

JO 2018: Novice en 2010, spectatrice en 2014, Tessa Worley veut prendre sa revanche sur les Jeux olympiques

Tessa Worley attend beaucoup de ces Jeux olympiques...

  • Tessa Worley sera l'une des grandes favorites du slalom géant dames de lundi
  • Référence de la spécialité en Coupe du monde, la Française a peu de références aux JO
  • Elle attaque les Jeux de Pyeongchang avec l'envie de conjurer le sort

De l'un de nos envoyés spéciaux à Pyeongchang,

On ne présente plus Tessa Worley. Allez, si, quand même : deux titres de championne du monde et un globe de cristal en Géant, douze victoires et deux fois plus de podiums en Coupe du monde… Avec Alexis Pinturault, celle qu’on surnomme « la puce » est l’une des grandes figures du ski alpin français. L’une des plus expérimentées, aussi. Pourtant, c’est dans la peau d’une athlète peu habituée à l’atmosphère des Jeux olympiques qu'elle dit se présenter à Pyeongchang.

>> A lire aussi : JO 2018: A 18 mois, la «fille» de Lindsey Vonn suit sa mère partout, même en conférence de presse

« Finalement ma seule expérience aux JO a été un peu… Je ne sais pas si on peut vraiment parler d’expérience mais [elle se ravise]. Si, c’en est une, c’en est une. Je suis passée un peu à côté, c’était il y a très longtemps. » En 2010, à Vancouver, très exactement. La Française avait alors 20 ans et débarquait au Canada avec l’étiquette de la jeune outsider qui monte, avec déjà deux succès en Coupe du monde, avant de se planter (16e).

Sotchi, « [elle ne l’a] pas vécu », a-t-elle rappelé au club France en milieu de semaine. Une rupture des ligaments croisés couplée à une lésion au ménisque à Courchevel, fin 2013 l’avait privée de sa revanche olympique. Du coup, elle a vécu Sotchi 2014 comme « une spectatrice lambda », mais non sans enthousiasme. 

« Je les avais vécus dans le canapé, les Jeux de Sotchi. Mais ce n’était pas dur à regarder parce que j’étais passé à autre chose dès le mois de janvier. Par contre j’étais pas du tout dans la même ambiance, même si j'avais mon regard d'athlète, j'étais supportrice. J'ai vraiment tout suivi. Je me rappelle, j’étais dans le centre de rééducation quand les trois du skicross ont fait 1, 2 et 3. Je regardais, j’avais vu la demi-finale et je me disais "ils sont trois en finale, ça veut dire qu’il y en a au moins deux sur le podium. Ouaaah mais c’est génial !" On était comme des dingues et moi je regardais ça avec des étoiles dans les yeux. J’étais heureuse pour chaque médaille. »

Comme si c'était ses premiers et derniers JO

Les étoiles étaient toujours présentes dans le regard de Tessa, quand, attablée dans le Club France de Pyeongchang, elle s'est présentée à la presse avec le reste de l'équipe féminine de ski alpin. « On y est enfin ». Un « enfin » qui traduit l’état de plénitude dans lequel se trouve la géantiste, complètement rassurée par sa présence aux JO. Elle est là et pourra défendre son statut de favorite au maximum de ses capacités. Cette fois-ci, son sort est entre ses mains, quel que soit le résultat en bas de la piste.

>> A lire aussi : JO 2018: Vous n'allez rien en voir à cause du décalage horaire? On vous raconte à l'avance les Jeux de Pyeongchang

« C’est un point positif sur lequel je m’appuie de me dire que je suis là, j’ai la forme et je peux jouer pleinement ma course et tenter complètement ma chance. Quand on prend les choses de ce côté-là c’est plutôt positif. C’est comme ça que j’essaye de le vivre aussi. Pour le moment je suis sereine, j’arrive je m’adapte je m’acclimate au lieu et à l’événement. » Comme si elle n’avait jamais connu l’ambiance des JO et qu’elle ne la reverrait plus après Pyeongchang (« ça sera certainement ma dernière cérémonie », disait-celle la semaine dernière). Mais ce n’est pas plus mal. « Ca me poussera à y aller à fond, à rentrer dedans sans me poser de questions. Ca me correspond bien, je trouve. »