Ribéry éclaire les Bleus

— 

L'Anglais Joe Cole (à gauche) à la lutte avec le Français William Gallas lors d'un match amical le 26 mars 2008 au Stade de France.
L'Anglais Joe Cole (à gauche) à la lutte avec le Français William Gallas lors d'un match amical le 26 mars 2008 au Stade de France. — REUTERS/Toby Melville

Rarement contraste aura été aussi terrible. D’un côté David Beckham. La star viellissante a plus souvent couvert les montées de Wes Brown que provoqué lui-même. Sa sortie, à la 62E minute sous une standing ovation resssemblait surtout à des adieux. De l’autre Franck Ribery, toujours aussi virevoltant.

Revivez le match en live-comme-à-la-maison en cliquant ici...

Tous les bons ballons sont passés par lui, à commencer par celui du but. Nicolas Anelka, bien lancé en profondeur par Clerc, se fait sécher par le gardien David James. Pendant que Trezeguet, Anelka et Malouda discute, Ribery va tranquillement chercher le ballon pour tirer le pénalty (1-0, 32e). La marque d’un patron.

But de Franck Ribery (31e) sélectionné dans N.C.


Les Bleus ont un meneur. Ils ont aussi une boussole: Claude Makélélé, aperçu plusieurs fois en grande discussion avec Jérémy Toulalan et Franck Ribéry pour replacer les attaquants en première période, quand le jeu des Bleus flottait le plus. C’est aussi lui qui a essayé sans succès de négocier avec l’arbitre pour éviter un carton jaune au buteur qui a enlevé son maillot pour rendre hommage à un ami et à Thierry Gilardi, dont la mémoire a aussi été saluée par une minute de silence en début de match.

Raymond Domenech aura aussi une confirmation: Nicolas Anelka est bien l’attaquant valide le plus remuant des Bleus, et David Trezeguet pourtant ovationné par le stade de France, mais sevré de ballons, n’a pas vraiment sa place dans une équipe où les joueurs de couloir repiquent systématiquement au centre, et utilisent aussi peu l’arme du centre.

Finalement, pas mal d’enseignements pour un simple stage de trois jours, coincés entre le championnat et la coupe d’Europe. Pas sûr que Fabio Capello puisse en dire autant.