OM: L'ex-futur directeur de la sécurité du club réclame 700.000 euros

JUSTICE De son côté, l’OM affirme n’avoir jamais voulu recruter le gardien de la paix…

20 minutes avec AFP

— 

L'entrée de la Commanderie à Marseille
L'entrée de la Commanderie à Marseille — B.Horvat

Un policier, qui avait signé avec l’ancienne direction du club un contrat pour devenir directeur de la sécurité, réclame aujourd’hui 700.000 euros devant les prud’hommes. A l’époque, la signature de ce contrat présentait un risque de conflits d’intérêt alors que l’étau judiciaire se resserrait autour du club.

Face à l’OM, qui assure n’avoir jamais voulu réellement le recruter, ce policier, Yannick Hivard, se prévaut d’un contrat de travail signé en septembre 2015, notamment par l’ex-directeur général du club Philippe Perez, mais jamais exécuté, ont expliqué à l’AFP ses avocats Maîtres William Julié et Jean Baret.

Le policier avait entendu Vincent Labrune en garde à vue

Le contrat promettait 12.000 euros de salaire sur 13 mois, un logement de fonction, et une voiture de fonction haut de gamme. Mais il pouvait éveiller d’évidents soupçons de conflit d’intérêt : le fonctionnaire connaissait Vincent Labrune, alors président de l' OM, pour l’avoir entendu lors d’une garde à vue, plusieurs mois auparavant, dans le cadre de l’enquête toujours en cours sur les transferts douteux du club.

C’est d’ailleurs avec Vincent Labrune que le policier a échangé pendant plusieurs mois, après la signature du contrat, des textos à ce sujet, relèvent ses avocats. Il réclame des arriérés de salaire et la réparation du préjudice moral, soit au total 700.000 euros, a précisé Me Baret.

Malgré le risque de conflit d’intérêts, signalés notamment par un haut responsable policier marseillais, le contrat avait reçu le feu vert d’une commission de déontologie de la police nationale, expliquent les avocats du policier.

Un contrat sans suite « dans l’esprit de toutes les parties »

Depuis, dans le dossier des transferts douteux du club, plusieurs anciens dirigeants du club ont été mis en examen et M. Labrune a été placé sous le statut de témoin assisté. Le club a changé de dirigeants, et été racheté par l’Américain Frank Mc Court. Quant à Yannick Hivard, il n’a jamais exercé en tant que directeur de la sécurité.

Le club n’a pas eu l’intention réelle de recruter le policier, qui ne se serait manifesté pour demander des dommages et intérêts que plusieurs mois après, affirme de son côté Henri Labi, avocat de l’OM : « Dans l’esprit de toutes les parties, ce contrat n’avait pas de suite ».

« Nous avons démasqué la démarche malicieuse » de Yannick Hivard, renchérie-t-il : « Il a gardé par-devers lui pendant 12 mois les deux exemplaires du contrat, ne s’est pas présenté une seule fois au poste de travail, et est resté policier, pour venir ensuite réclamer 700 000 euros ».