Coupe de la Ligue: Le Stade Rennais bat Toulouse et file en demi-finale

FOOTBALL Les Rouge et Noir ont battu Toulouse 4-2 au Roazhon Park...

Camille Allain

— 

Firmin Mubélé au milieu de la défense toulousaine mercredi 10 janvier lors du quart de finale de la Coupe de la ligue.
Firmin Mubélé au milieu de la défense toulousaine mercredi 10 janvier lors du quart de finale de la Coupe de la ligue. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
  • Le Stade Rennais s’est imposé 4-2 face à Toulouse mercredi soir.
  • Les Rennais ont pu compter sur les nouveaux entrants Sarr et Hunou.
  • Les Toulousains sont revenus par deux fois, avant de s’incliner.

« On veut sortir du Roazhon Park avec le sourire ». Mission réussie pour Sabri Lamouchi. Giflé dimanche soir par Paris, le Stade Rennais s’est imposé mercredi soir 4-2 face à Toulouse. Les Bretons se sont bien remis de la fessée reçue dimanche.

Des débuts timides.

On a d’abord senti le Stade Rennais bien dans son match. Les Bretons ont bien maîtrisé le premier acte face à une pâle équipe de Toulouse. Ils bénéficient même de l’aide de Steeve Yago, qui inscrit à la 21e un but contre son camp, à la suite d’un cafouillage. Les Rennais sont finalement repris sur l’une des rares offensives de Toulouse. Gradel, le seul à se démener sert Sylla qui bat Diallo. Après la claque de dimanche, on aurait pu penser que Rennes allait sombre, mais les Rouge et Noir revenaient dans la foulée grâce à une belle action collective emmenée par Bourigeaud, Khazri et Gourcuff. A la mi-temps, Rennes mène 2-1 et maîtrise.

Toivonen out, Sanogo chaud.

Apathiques en première mi-temps, les Toulousains reviennent dans le match grâce à Sanogo. Le buteur a remplacé Toivonen à la 52e. Applaudi par le Roazhon Park, l’ancien Rennais a été transparent mercredi soir. Sanogo lui, n’a mis que quatre minutes à planter son but égalisateur, qui relançait complètement les Violet.

Un coaching payant.

Si le coaching de Dupraz a été payant, celui de Lamouchi s’est avéré encore plus judicieux. D’abord par la rentrée d'Ismaïla Sarr. Longtemps blessé, le jeune joueur a d’abord été discret à son entrée en jeu à la 60e, avant de s’amuser sur son aile gauche. C’est lui qui amène le coup franc sur le troisième but. Un troisième but inscrit par Adrien Hunou, lui aussi entré en jeu quelques minutes plus tôt. Le Rennais récidivera dans le temps additionnel pour sceller le sort du match. Rennes est en demi-finale de la Coupe de la ligue et croise les doigts pour ne pas affronter Paris (et finalement, ils prennent le PSG). Pour Toulouse, l’aventure s’arrête là.