Nice-Bordeaux: «Le match prochain est vital», estime Jocelyn Gourvennec

FOOTBALL Les Girondins s’inclinent (encore) sur la pelouse niçoise (1-0)... 

Mathilde Frénois

— 

Jocelyn Gourvennec et les Girondins en sont rendus à se faire chambrer par Granville...
Jocelyn Gourvennec et les Girondins en sont rendus à se faire chambrer par Granville... — Nicolas Tucat

Jocelyn Gourvennec l’espérait ouvertement : « Il est évident qu’il faudra que ça bascule à Nice », avançait l’entraîneur bordelais avant la rencontre. Dimanche face au Gym, l’action de ses joueurs n’aura pas été assez forte pour faire pencher la balance.

Ce n’est pas à l’Allianz Riviera​ que les Girondains retrouveront le doux goût de la victoire : ils se sont inclinés 1-0, laissant ainsi filer une occasion de retrouver un équilibre et de s’échapper de la zone rouge avant la trêve hivernale. « Je suis à la bagarre avec mon équipe et mon groupe. Le match prochain est vital. Il aurait été vital aussi si on avait pris un point ici », estime Jocelyn Gourvennec.

« Beaucoup de déception »

C’est que Bordeaux n’a gagné qu’un seul de ses dix derniers matchs, toutes compétitions confondues. Et cette fois, c’est Mario Balotelli qui enfonce un peu plus les Girondins dans le fond du classement. Sur un centre de Le Marchand détourné par Lees-Melou, l’attaquant italien a poussé le ballon dans une cage vide. Balotelli a ouvert le score à la 86e. Celui-ci ne bougera plus, les Girondins n’arrivant définitivement pas à trouver les clefs pour faire levier.

« Il y a beaucoup de déception. (…) On avait bien entamé le match. Malheureusement, on prend un but, dix minutes avant la mi-temps. Ce but-là nous fait du mal. C’est vraiment compliqué. On va continuer à travailler », a expliqué Youssouf Sabaly sur beIN. Aucun joueur n’a fait un stop devant le micro des journalistes en zone mixte. Preuve s’il en fallait une que Bordeaux, 15e de Ligue 1, traverse une période difficile.