Nice-Bordeaux: «On a l’impression d’être l’an dernier», le Gym retrouve le haut du tableau

FOOTBALL Nice reste sur son élan en s’imposant contre Bordeaux 1-0... 

Mathilde Frénois

— 

Mario Balotelli lors de Nice-Monaco, le 9 septembre 2017.
Mario Balotelli lors de Nice-Monaco, le 9 septembre 2017. — Lionel Urman/SIPA

Ils ont pris les bons courants ascendants. Après avoir battu de l’aile, les Aiglons retrouvent une place de choix au sommet de la Ligue 1. Face à Bordeaux dimanche, les Niçois se sont imposés 1-0, signant un quatrième succès consécutif en quinze jours. Des victoires qui leur permettent de grimper de la 18e à la 6e place en moins d’un mois.

Car il y a trois semaines, Nice flirtait avec la zone rouge, s’inclinait 5-0 face à Lyon et des rumeurs enflaient sur un possible départ de Lucien Favre. Dimanche, les rouge et noir ont complètement inversé la tendance. « On est sur une bonne série positive. Mais c’est très serré donc on reste méfiants, tempère Maxime Le Marchand. On a l’impression d’être sur la même dynamique que l’an dernier avec le public qui pousse derrière. »

Dixième but cette saison

Au centre de cette remontada express, Mario Balotelli. Certes l’attaquant italien réclame des fautes, envoie le ballon loin quand l’arbitre siffle ses hors-jeu et récolte finalement un carton jaune avant la mi-temps. Mais celui qui fête ses dix ans de carrière soigne ses statistiques. A la 36e, c’est lui qui pousse le ballon dans la cage, sur un centre de Le Marchand détourné par Lees Melou.

Ce dixième but en championnat cette saison permet à Balotelli d’entrer dans le Top 10 des meilleurs attaquants européens… et de remettre Nice sur de bons rails. « Cette victoire face aux Girondins est dure, mais méritée (…) La première partie de saison n’est pas finie. On a encore un match très difficile à Lille qui nous attend mercredi », prévient Lucien Favre. Coup d’envoi à 20 h 50.